» Mot-clé : Perpignan

Mon premier 250 kilomètres

Toulouse-Perpignan-250-11-07-2015.jpgPrès de deux ans après avoir franchi mon premier 200 kilomètres, j'ai enfin réussi à franchir un nouveau cap pour moi, celui des 250 km. Une fois de plus, c'est le trajet entre Toulouse et Perpignan qui fut choisi, à l'occasion d'un week-end prolongé en famille. Un trajet que je modifie un peu à chaque fois, en le rallongeant et en sélectionnant des routes différentes, au moins sur la seconde moitié.

La dernière fois, c'était le 11 juillet 2014, j'avais passé 230km sans encombre et terminé plutôt frais. Pile un an plus tard, je me risque donc à un 250 km. Le vent est favorable tout le long, cela ne devrait "en théorie" être qu'une formalité avec 20km de plus.

Oui mais, on ne vit pas en théorie !

Lire la suite...

De plus en plus de vent ou c'est l'âge ?

mat-manche-a-air.jpgVoilà quelques années que je me pose la question.

Je me souviens encore de ma jeunesse cycliste à Toulouse, de 1992 à 1994, où mes sorties n'étaient encore que rarement accompagnées de vent.

Puis, une mutation de mes parents sur Perpignan m'a fait découvrir le vent, que dis-je, la tempête, avec la Tramontane. Partir dans le mauvais sens (vent de dos et revenir vent de face) était dans cette contrée une enorme erreur. Car rentrer avec un vent de 80km/h dans le nez, ce n'est pas ce qu'il y a de plus judicieux.

 

Puis, à la fin de mes études, retour avec madame sur Toulouse, où j'ai notamment vanté (sans jeu de mot) le vent qui y souffle bien moins fort que sa région d'origine (même si c'est le boulot qui nous a finalement amené à Toulouse, pas le choix de la météo).

Lire la suite...

Entre Corbières et Madeloc

Corbieres-001.jpgProfitant d'un long week-end avec pont entre les 8 et 11 novembre, nous sommes allés en famille du côté de Perpignan. Fidèle à mes habitudes, j'en ai profité pour m'y rendre en vélo. Mais pas depuis Toulouse pour une fois, 230kms en novembre, ça fait beaucoup, mais j'ai décidé de le faire depuis Carcassonne, ce qui ne fait plus que 100kms.

Par contre, étourderie, j'ai oublié de m'arrêter au dernier péage de Carcassonne. Le prochain est à Lézignan Corbières, ça fait loin. Je décide donc de m'arrêter à l'aire de repos des Corbières et de partir depuis cet endroit là, sous le regard stupéfait des quelques automobilistes faisant une pause.

C'est la première fois que je pars d'une aire d'autoroute ;-)

Deux jours plus tard, une sortie très pentue m'a été concoctée par Jean-Denis Gély, avec qui je roule pour la première fois.

Lire la suite...

De Perpignan à Cerbère

Sortie-velo-16-07-2014-003.jpgVoilà une sortie qui me tenait à coeur depuis longtemps puisque lorsque j'étais étudiant à Perpignan, j'allais assez souvent jusqu'à la frontière espagnole via Collioure, Port Vendres et Cerbère. Une sortie qui me faisait faire 100kms assez vallonnés.

Vu que j'étais remis de mes 230kms entre Toulouse et Perpignan effectués 5 jours plus tôt, mais surtout, que le vent était dans le bon sens (pas de Tramontane, donc, vent de dos au retour), je me suis lancé sur cette jolie route !

Lire la suite...

218kms seul face au vent en 8h30

Strava.jpgIl arrive parfois que l'on se lance dans des aventures un peu folles. Ce fut le cas pour moi vendredi 11 avril dernier. Fort de la réussite de mon premier "plus de 200" en septembre dernier entre Toulouse et Perpignan, j'ai voulu réitérer l'expérience, 7 mois plus tard.

Mais cette fois, changement d'itinéraire puisque j'ai voulu suivre le Canal du Midi de chez moi jusqu'à Avignonet Lauragais, limite praticable pour un vélo de route. Au-delà, ce n'est plus goudronné.
Malgré des averses prévues et un vent qui ne sait pas dans quel sens il va souffler, je me décide donc à partir à 7h40. Récit de cette très longue sortie !

Lire la suite...

De bien belles journées, de la fatigue et une grosse sortie

Ciel-07-04-2014-001.jpgContrairement à l'an dernier, nous n'avons pas eu droit à un hiver très rigoureux. Humide certes, mais pas de grand froid empêchant de sortir. Tout justes quelques jours avec des températures négatives, mais pas de quoi arrêter un cycliste.

Conséquence de ce beau temps, les kilomètres se sont accumulés...et la fatigue se ressent parfois. Après une bonne sortie dimanche, j'ai voulu sortir avec Sylvain lundi matin et j'avais les jambes franchement dures. 35kms m'auront suffit. Et pourtant, il faisait déjà bon et beau. Mais j'ai préféré ne pas trop tirer sur la corde, la récupération doit aussi se faire correctement.
Quand le corps donne des signes, il faut savoir les écouter, ces signes n'étant pas là par hasard.

Cette semaine sera donc allégée pour moi, surtout que je prévois vendredi...

Lire la suite...

Sortie de 220 bornes un vendredi 13

Toulouse-Perpignan-10.jpgJe viens de passer le cap des 100000kms à vélo et pour fêter dignement cela, je me suis lancé un objectif, ma première sortie de 200 bornes, en solo. Je n'ai jamais fait plus de 180kms, c'était lors de l'Etape du Tour 2010 avec 4300m de dénivelé et pas mal de monde.

J'ai donc profité d'une visite en famille à Perpignan pour m'y rendre en vélo, pendant que ma femme et mon petit Lilian y sont allés en voiture.
Plus exactement, de Castelnau d'Estrétefonds (20kms au nord de Toulouse) jusqu'à Saint Estève, un village à côté de Perpignan. Au menu, 220kms et environ 1700m de dénivelé.
Une première pour moi, surtout totalement seul. Mais je m'y suis préparé et je reste motivé pour environ 8h de selle (26 de moyenne). En faisant attention à ne pas se mettre dans le rouge et en mangeant bien, y'a pas de raison de ne pas arriver au bout.

Lire la suite...